Lors de la cataracte, le cristallin opacifié doit être remplacé par un implant ; il en existe plusieurs sortes selon les attentes et les caractéristiques de l’œil. Vous serez guidé par votre chirurgien.

L’implant monofocal

Il permet de voir le plus souvent de loin ou de près associé à une correction d’appoint. Ils sont les plus utilisés car ils n’ont pas de contre-indication.

  • Avantages : excellents résultats, le plus souvent de loin
  • Bon à savoir : port de lunettes de près ou progressifs à prévoir après la chirurgie

 

L’implant torique

C’est un implant monofocal dans lequel est incorporé un cylindre permettant la correction de l’astigmatisme. Des calculs sont nécessaires à l’aide de topographe pour « qualifier » l’astigmatisme et permettre de distinguer l’astigmatisme cornéen du cristallinien. Ce dernier disparaissant avec la chirurgie. Le positionnement de cet implant nécessite un alignement parfait (à l’aide de la technologie Zeiss Callisto) projetant dans les oculaires l’axe cible pendant la chirurgie.

  • Avantages :  Bonne acuité visuelle de loin / Cout des verres réduit
  • Bon à savoir : port de lunettes de près ou intermédiaire à prévoir après la chirurgie

L’implant multifocal torique ou non

Il peut être proposer aux personnes désireuses de s’affranchir du port de verres correcteurs. Il répond à une demande réfractive en plus de la correction de l’opacification cristallinienne. Les caractéristiques de ces implants permettent par des effets d’optiques d’approfondir la profondeur de champ et de corriger artificiellement la perte de l’accommodation. La création de plusieurs points de focalisation peut créer des halos lumineux dans certains cas rendant la conduite de nuit pénible. Le calcul de ces implants nécessite des mesures très précises ainsi qu’une intégrité des structures de l’œil. Pour cette raison, certaines maladies contre indiquent la pose de ces implants.

 

  • Avantages : correction de la plupart des défauts et suppression des lunettes pour la plupart des actes de la vie courante
  • Bon à savoir : certaines pathologies peuvent contre indiquer ces implants ; votre chirurgien saura vous conseiller / des halos lumineux peuvent apparaitre à la conduite de nuit s’estompant au fil des mois, dans un faible pourcentage ceux-ci rendent la conduite de nuit difficile. /Une fatigabilité est parfois ressentie, liée à la réduction de la sensibilité aux contrastes. Un bon éclairage ou plus rarement le port de lunette d’appoint est suffisant. /Le résultat est optimal quand les 2 yeux sont opérés par implant multifocal.